links for 2010-01-14

  • L’an passé, nous avons traité de l’espace de la perception à partir de l’enseignement de Hjelmslev, de Bachelard et de Cassirer, qui apportent, chacun selon la direction qui lui est propre, un éclairage précieux : pour Hjelmslev, c’est l’apport de la linguistique structurale ; pour Bachelard, c’est la dimension affective de l’espace ; selon Cassirer, c’est l’articulation de l’espace mythique selon [sacré vs profane]. Nous avons noté des convergences appréciables et dégagé quelques formes élémentaires : l’intimité, l’abri, le refuge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s